Basket : Un « ours dansant » à Tokyo

L’intérieur de l’Asvel, Guerschon Yabusele, auteur d’une excellente saison sous les couleurs du club de Tony Parker, va connaître le grand frisson d’une première sélection olympique à Tokyo. A 25 ans, seulement, la rumeur le porte vers le Real Madrid, un grand d’Europe qui atteste de la qualité de « l’ours dansant ».

 

Jusqu’au dernier moment, il ne savait pas s’il serait de la grande aventure, il faut dire que le groupe France est élargi et comporte en son sein de nombreux joueurs potentiellement sélectionnables de grande qualité. Alors Guerschon Yabusele, au moment de l’annonce de son nom par le sélectionneur Vincent Collet, a pu pousser un grand ouf de soulagement. Quelques jours plus tard, l’intérieur se blesse au pouce face à Orléans, sa main gonfle, il pense au pire mais le verdict tombe, il s’agit d’une simple entorse. Malgré tout, il ne pourra pas finir la saison avec son club, une grande déception pour lui.

 

 

C’est dire que le jeune homme s’est relancé après un passage en NBA à Boston et en Chine à Nanjing, pourtant, il n’est pas revenu au pays exclusivement pour l’équipe de France. « Pas forcément. J’avais joué les matches des ‘‘fenêtres internationales’’. Ça s’était très bien passé. On avait eu des très bons retours. Mais, en venant ici, je pensais juste à réaliser la meilleure saison possible. Et petit à petit, c’est devenu une motivation. J’ai commencé à y penser. L’équipe de France a toujours été un objectif dans ma carrière. Surtout avec cette équipe. » Conclusion, Guerschon Yabusele a gagné sa place pour Tokyo, un rêve éveillé auquel il va participer, et Etats-Unis ou non, l’ambition est simple, ramener l’or à la maison.

Alexandre Pastorello
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE