Basket – Trophée du Futur : L’Asvel devient champion de France espoirs

Ils étaient menés de 13 points à la pause, les joueurs de Villeurbanne, ont mis une agressivité hors normes pour revenir dans la rencontre et finalement s’imposer 74-57. Les hommes d’Anthony Brossard soulèvent le trophée d’un tournoi qu’ils ont maîtrisé tout au long de la semaine. Cholet ne réalisera pas l’exploit historique de remporter une troisième fois de rang le Trophée du Futur.

Jamais une finale n’avait aussi bien portée son nom, puisque cette ultime rencontre du Trophée du Futur offrait tout simplement une opposition entre les deux meilleures équipes du weekend. D’un côté Cholet Basket en lice pour un troisième titre de rang dans cette compétition, mais pas toujours rassurant cette semaine. De l’autre l’Asvel, ultra dominateur en quart puis en demi, en offrant notamment une leçon de basket à la SIG Strasbourg. L’entame de match est très musclée de part et d’autre, les deux formations n’hésitent pas à utiliser leurs fautes collectives. L’intensité à l’interception est rare, les deux défenses jouent très haut et n’hésitent pas à presser tout terrain. Mais Cholet apprend de ses entames pas toujours réussies dans ce tournoi, les joueurs de Régis Boissié sont disciplinés en défense. Offensivement, ils parviennent à se libérer par séquence les extérieurs pour Bouba et Delaunay à 3 points. Mené jusqu’à 10 points de retard l’Asvel, tient bon et à la fin du premier acte garde le CB en ligne de mire. Il n’avait pas encore pointé le bout de ses baskets sur le parquet Antibois, en moins d’une minute il l’a électrisé. Killian Malwaya, 15 ans et déjà auteur d’un deuxième quart temps dingue la veille, il inflige un double shoot longue distance depuis le corner puis réalise une interception énergique, l’Asvel est revenu. Côté Choletais, Arthur Bouba se met en évidence, le poste 4 est partout, il pèse au rebond, dans la raquette et fait preuve d’une belle agilité sous le panier et au lancer franc. Grâce à une plus grande maîtrise défensive et une gestion de la faute supérieure, les hommes de Régis Boissié sont logiquement devant à la pause (40-27).

Au retour, les Villeurbannais sont transfigurés, portés par leur public et leur banc, les joueurs de l’Asvel défendent mieux, et trouvent les ouvertures à l’intérieur et à l’extérieur. L’agressivité des joueurs d’Anthony Brossard fait la différence, ils parviennent à fermer les fenêtres de tir adverse tout en obtenant de nombreux lancers à 5m. L’Asvel inflige un 22-5 au CB dans ce troisième acte, la donne se complique dès lors pour le double tenant du titre. La partie s’emballe, dans ce dernier acte, chaque perte de balle Choletaise sous la pression Lyonnaise est célébrée par un banc littéralement en fusion. L’agressivité de l’Asvel est démente, la prestation défensive est d’une intensité exceptionnelle. La fin de match est homérique, la performance des Villeurbannais est XXL, ils s’offrent une remontée fantastique à la faveur d’une deuxième mi-temps qui ne l’est pas moins. A la faveur d’un tournoi particulièrement réussi Elwin Ndjock de l’Asvel a été élu MVP du Trophée du Futur, très gentleman, a offert la distinction à son coéquipier, Kévin Kokila. « Je suis très fier et heureux d’avoir reçu ce titre mais c’est Kévin qui repartira avec, il nous a fait gagner la finale, il le mérite. » Un geste collectif à l’image d’un succès qui ne l’est pas moins : « On a été plus agressif, en deuxième période, c’est le cœur qui a fait la différence. » Porté par ses joueurs, le coach Anthony Brossard saluait la performance énorme de ses ouailles : « En première mi-temps on a oublié notre basket, ce n’était pas nous. On s’est dit les choses à, puis les gars ont mis une énergie de dingue, avec le staff ce sont des grands malades. » Cette victoire avait pour lui une saveur particulière : « Je veux rendre hommage à Pierre Murtin (ndlr coach emblématique de la JL Bourg, disparu en janvier) il m’a tout appris, je lui avais promis de le gagner, je sais que de là où il est, il est fier de nous. »

Alexandre Pastorello, à Antibes
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE