Basket : le mythe Beaublanc

Le Palais des sports de Beaublanc est l’antre du Limoges CSP. Une salle mythique du basket français qui a évolué au gré des performances du club limougeaud… et qui continue de se moderniser.

 

Difficile d’imaginer le Limoges CSP sans Beaublanc. Ce n’est pourtant qu’en 1981 que le club né en 1929 a pris ses quartiers au sein du Palais des sports. Un déménagement logique, la salle Mu des Sœurs de la Rivière étant alors devenu trop petite pour accueillir les fans de l’équipe limougeaude. En 1981, le Palais des sports de Beaublanc est le plus grand stade de basket français, pouvant accueillir jusqu’à 5 000 personnes. Un titre qu’il conservera pendant dix ans. Rapidement, Beaublanc s’impose comme une référence et une salle mythique du basket français. Son architecture caractéristique y est pour beaucoup, chaque spectateur ayant mis les pieds dans la salle a au moins une fois levé les yeux pour admirer la charpente de chêne supportant le toit. Une salle qui vibre depuis près de quarante ans au rythme des exploits du Limoges CSP.

Plus de 5 000 places

L’entrée du club dans cette salle coïncide en effet avec le début son ascension. Un an seulement après son déménagement à Beaublanc, le club limougeaud remporte la Coupe de France et la Coupe Korac. Un premier sacre continental qui fait office de déclic : les années 1980 sont celles du Limoges CSP : cinq titres de champion de France, une nouvelle Coupe Korac, une Coupe d’Europe des vainqueurs de coupes, mais aussi trois Coupes de France. Une équipe alors emmenée par Richard Dacoury, joueur mythique du CSP s’il en est. Le maillot retiré de « Flying Dac » trône toujours au sein de Beaublanc. Désormais, une fresque en l’honneur de l’ancien ailier est même là pour accompagner les supporters avant leur entrée au cœur de Beaublanc.

Des travaux dès 2020 ?

A l’image du Limoges CSP, retombé un temps en enfer avant de retrouver le niveau professionnel et de gagner à nouveau, le Palais des sports a évolué avec son temps. Depuis une quinzaine d’années, Beaublanc s’est progressivement modernisé, répondant aux nouveaux standards d’accueil des spectateurs. Depuis 2015, la salle est dotée d’un nouveau parquet, plus foncé que le précédent, rappelant fortement la terre limousine. A l’approche de son quarantenaire, Beaublanc pourrait d’ailleurs bénéficier d’un nouveau lifting. La Ville de Limoges songerait ainsi à augmenter la capacité de la salle. Des travaux qui pourraient débuter en 2020. Beaublanc n’a donc pas fini de s’inscrire dans la durée…

Par Olivier Navarranne
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE