Basket : Céline Dumerc, un dernier shoot en Euroligue

Dimanche, Céline Dumerc a disputé son dernier match d’Euroligue en carrière. Pour cette dernière danse, la Française de 38 ans s’est lourdement inclinée avec Basket Landes face à son ancienne équipe, Bourges (92-62).

C’est une page qui se tourne pour Céline Dumerc. Pour cette dernière sortie européenne de la mythique meneuse, l’histoire ne retiendra pas le score du match mais bel et bien la symbolique. En effet, Céline Dumerc a disputé son dernier match d’Euroligue à Bourges, sur le parquet du mythique Prado, où elle a tant brillé. En revanche, la Tarbaise et son équipe n’ont pas été épargné par Bourges. Les Tango, triples vainqueurs de la compétition, se sont imposées 92 à 62, infligeant trente points d’écart à Basket Landes. Pour autant, les Berruyères ne sont pas qualifiées pour la suite de la compétition, terminant troisième derrière Sopron (12 points) et les Turques de Galatasaray (9 points). Une élimination coup de tonnerre car c’est seulement la deuxième fois que les joueuses de Bourges ne disputent pas les phases finales. Céline Dumerc et Basket Landes finissent quant à elles dernières du groupe avec sept points malgré les huit points, trois rebonds et trois passes de la meneuse. « Je suis forcément déçue mais je ne suis pas dépitée. Nous avons bien commencé notre campagne européenne à Sopron, puis le niveau de l’Euroligue nous a rattrapé. La marche était trop haute pour nous ici. Heureusement, ce n’était pas l’objectif majeur du club, ce qui va suivre en revanche sera plus important », explique Céline Dumerc.

 

 

Céline Dumerc a donc fait ses adieux à l’Euroligue, compétition dans laquelle elle a tant de souvenirs. En effet, la numéro 9 a toujours voulu jouer au plus haut niveau européen. Après avoir signé son premier contrat professionnel à Tarbes au début des années 2000, la Française a directement voulu évoluer et décide de signer à Bourges dès 2003. Sa première désillusion apparaît en 2006 avec l’élimination en quarts de finale d’Euroligue, d’un petit point (70-69), face à Brno qui remporta la coupe cette année-là. L’année suivante, Bourges et Dumerc atteignent le Final Four, mais s’inclinent en demi-finale face à Valence. En 2007-2008, la meneuse est inarrêtable. Après avoir été élue meilleure joueuse française, cette dernière remporte son ticket pour le All Star Game au sein de l’équipe européenne. L’aventure en Euroligue s’arrête malheureusement en demi-finale, après une cruelle défaite en prolongation face à Brno. La Française s’envole en 2009 en Russie, au club de l’UMMC Iekaterinbourg, pour deux saisons. Elle s’incline à chaque fois en demi-finale de l’Euroligue, comme une malédiction. À son retour en France dans son club de cœur, Bourges, Céline Dumerc et ses coéquipières ratent leur campagne en Euroligue, qui s’arrête seulement en huitièmes de finale. Les deux saisons suivantes (2012-2013 et 2013-2014), Céline Dumerc réalise son meilleur résultat en carrière sur la scène européenne, en accrochant les troisième et quatrième places de l’Euroligue avec Bourges. La meneuse a donc une histoire particulière avec cette compétition, une histoire qui a pris fin sur le parquet où tout a commencé.

Mattéo Rolet
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE