Basket 3×3 : Nantes et Rennes au sommet de l’Open de France 2021

La dixième édition de l’Open de France de basket 3X3GRDF s’est tenue les 16 et 17 juillet à Lille. Rennes chez les femmes et Nantes chez les hommes sont les grands vainqueurs de ce tournoi de basket 3×3 organisé par la FFBB.

C’est sur l’esplanade du Champ de Mars à Lille que s’est tenu ce weekend du 16 et 17 juillet l’Open de France 2021 de basket 3×3, organisé par la Fédération Française de Basketball. Au début de la journée, les terrains étaient ouverts aux amateurs et aux familles, avant d’accueillir un concours de dunk remporté par Yohan Lemay. Puis place à la compétition. La Team BSHOP d’Adrien Henocq était tête de série numéro 1 et donc grande favorite pour remporter le tournoi au côté du tenant de titre, la Team Paris emmenée par la star du 3×3 Angelo Tsagarakis et la nouvelle recrue de l’Elan Chalon Antoine Eîto. Mais c’est finalement Nantes, invitée sur wildcard par la fédération, qui s’est imposée au bout d’un tournoi magnifique animé par de nombreuses prolongations et shoots au buzzer. On pense à celui de Masse Doumbe, qui qualifie l’équipe Tchaff pour la finale face au Team Paris. Finale qu’ils perdront ensuite face aux Nantais guidés par un Frank Séguela en feu. Le joueur de l’équipe de France 3×3 qui a échoué aux portes des JO a été élu MVP du tournoi.

Chez les femmes, ce sont les Rennaises d’Aurore Poutou (38 ans) qui ont remporté la compétition en restant invaincues de bout en bout. En finale elles ont surclassé la surprenante équipe Toulous’N & Alsaci’N, issues des qualifications et auteures d’un superbe parcours avec des victoires sur Bordeaux et Göttingen. Guillaume Karli, responsable de la communication du basket 3×3, a confié au site l’Analyste.fr que la discipline comme le tournoi de l’Open se structurait de plus en plus, ce qui s’est ressenti sur la compétition : « L’organisation s’améliore chaque année, que ce soient les conditions d’hébergement, de transport, de repos… Les équipes commencent à jouer le jeu et à se structurer. Le niveau de jeu monte de plus en plus, chaque année on a les joueurs qui sont vraiment meilleurs ». De quoi aider à ramener plus de lumière sur cette discipline intense et nerveuse, à retrouver en juillet et août prochain aux Jeux Olympiques.

Etienne Le Van Ky
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE