Lyon accueille le marathon de la danse

Les 15 et 16 février, le Palais des sports de la cité rhodanienne accueille le championnat du monde 10 danses senior 1 durant la deuxième édition du Lyon French Open. Un événement qui propose aussi un nombre croissant d’animations et de compétitions.

 

Lyon vibre au rythme de la danse. Depuis l’an dernier, la cité rhodanienne est le cadre privilégié du Lyon French Open, « un événement unique organisé sous l’égide de la Fédération Française de Danse, son comité régional et la WDSF, dont le but est de fédérer un public de passionnés de la danse autour de nombreuses disciplines », explique Diana Lacroix Ribas, coorganisatrice de l’événement. « Nous n’avions jamais organisé un tel événement de danse sur Lyon. Les danses latines & standards ne sont pas encore très développées en France, il y a de grands événements à Paris et Marseille, mais Lyon n’avait rien. Les organisateurs et la FFDanse ont donc souhaité pouvoir proposer une grande manifestation avec une compétition internationale. Nous avons de plus un lieu qui s’y prête parfaitement avec le Palais des Sports. C’était l’occasion de développer une organisation d’envergure et c’est le cas avec cette deuxième édition du Lyon French Open. » Une deuxième édition qui monte en gamme, comme l’assure Diana Lacroix Ribas. « Le bilan de la première édition avait été très positif. Nous avions accueilli plus de 600 couples en deux jours, dont la moitié de couples français. Les Français ont joué le jeu dès la première édition. Cette nouvelle édition prend une tout autre dimension puisque l’événement accueille le championnat du monde 10 danses senior 1, une compétition extrêmement exigeante qui devrait rassembler 48 couples internationaux. Les épreuves éliminatoires auront lieu en journée le samedi 15 février, le départ du spectacle se fera à 19h. »

 

Les 10 danses, un spectacle unique

 

Le championnat 10 danses, c’est un véritable marathon de la danse. Les concurrents enchaînent, en alternance, les cinq danses latines (samba, cha-cha, rumba, paso doble, jive) et les cinq danses dites « standards » (valse lente, tango, slowfox, valse viennoise et quick step). « C’est très compliqué pour les couples, car ils sont tous spécialisés soit en latine, soit en standard. Sur une danse sur deux, ils ne sont pas dans leur élément naturel. Devoir tout préparer est donc un travail supplémentaire important pour les danseurs et les danseuses », confie Diana Lacroix Ribas. Un défi de taille auquel va notamment s’attaquer le couple composé de Corentin Normand et Laura Lozingue. « Ce sont des Villeurbannais, ils seront donc chez eux lors de cette compétition », se réjouit la coorganisatrice de l’événement. « Ils espèrent décrocher un podium. Ils ont terminé troisièmes lors des derniers Mondiaux en danse standard. La difficulté pour eux va donc être de s’adapter au mieux aux danses latines, tout en prenant de l’avance sur la concurrence lors des danses standards. Cela nous tenait vraiment à cœur qu’ils puissent évoluer à domicile. »

 

 

Des démonstrations au rendez-vous

Ces marathoniens de la danse ne seront pas les seuls sur le pont à l’occasion de cette deuxième édition du Lyon French Open. L’organisation propose en effet de nombreuses animations et compétitions afin de séduire tous les publics. « Nous aurons notamment des exhibitions de breaking. Le public pourra ainsi découvrir ou redécouvrir cette discipline, notamment le jeune public qui sera peut-être attiré par une telle pratique. Avoir des exhibitions comme celle-là permet de rendre l’événement plus ludique et de montrer tout ce que le monde de la danse peut proposer », confie Diana Lacroix Ribas. « Nous aurons aussi, et c’est assez important à nos yeux, des exhibitions de danse en fauteuil roulant. C’est quelque chose qui est très peu présent en France à l’heure actuelle, et la Fédération Française de Danse travaille afin que la danse inclusive puisse se développer. Le Lyon French Open accompagne la fédération sur ce sujet, nous aurons un stage sur une matinée. Celui-ci permettra à des personnes valides de pratiquer la danse de salon en compagnie d’une personne en situation de handicap. »

Une troisième édition déjà dans les cartons

 

Au total, le Lyon French Open devrait accueillir 400 couples étrangers et plus de 1000 compétiteurs sur deux jours. « Nous aurons les compétitions nationales dans le Petit Palais et les compétitions internationales dans le Palais des Sports », révèle la coorganisatrice. « Il n’y avait pas eu beaucoup de communication sur l’événement l’an dernier, mais la campagne publicitaire a été plus importante pour cette deuxième édition. Nous attendons donc beaucoup plus de public. » L’événement lyonnais, soutenu notamment par le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes et la Métropole du Grand Lyon, entend ainsi se pérenniser. « Nous pensons déjà la troisième édition, nous espérons de nouveau accoler un événement majeur au Lyon French Open, pourquoi pas un championnat du monde ou un championnat d’Europe, à convenir avec la FFDanse. Nous voulons aussi continuer de développer l’aspect spectacle. » En attendant 2021, ce sont bien les marathoniens de la danse qui feront le show à Lyon les 15 et 16 février prochains.

 

 

Plus d’informations : https://lyonfrenchopen.com/

 

 

Olivier Navarranne
Crédit photo : granada solutions
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE