SPORTMAG.fr

Aurélien Panis : « La course sur glace, c’est unique au monde ! »

BRUNO BADE
Au volant de la Plastic’up 100 % électrique, Aurélien Panis est en lice pour remporter le Trophée Andros dans la catégorie Elite Pro, le 9 février au Stade de France. Le pilote revient sur ces trois mois de compétition sur glace.

 

Qu’est-ce qui vous a attiré dans le Trophée Andros ?

La course sur glace, c’est unique au monde ! On ne peut pas dire que ça soit plus difficile que sur une autre surface, c’est complétement différent. Je dois aller vite pour glisser. À chaque course, je repars de zéro. De plus, il y a une superbe ambiance tous les ans au Trophée Andros.

Vous courrez dans la catégorie Elite Pro pour l’écurie Sainteloc à bord de la Plastic’up, une voiture 100 % électrique et quatre roues motrices. Quelles sont les particularités ?

Le véhicule n’a pas d’embrayage, ni de boîte de vitesse. Je dois plus me concentrer sur l’accélération. J’ai été surpris la première fois par l’absence de bruit, puis, je m’y suis habitué. Mon véhicule offre de belles performances et un bon spectacle. Ces voitures électriques peuvent être l’avenir des courses automobiles. C’était aussi une première pour moi de conduire une voiture avec les quatre roues motrices et directrices.

Vous êtes régulièrement sur le podium et deuxième au classement général. Vous visez la victoire finale le 9 février au Stade de France ?

On se bat toujours pour être le meilleur. C’est la première fois que je participe dans la catégorie Elite Pro face avec une voiture 100 % électrique face à des véhicules thermiques et c’est déjà une bonne surprise d’arriver à me battre pour la victoire. Nous avons une belle équipe.

Vous participez à ces courses face à votre père Olivier. Qu’est-ce que vous ressentez ?

J’ai eu la chance que mon père mène une immense carrière dans le sport automobile. J’ai toujours été admiratif de sa passion. Le sport automobile m’a énormément plu et j’ai suivi ses traces. C’est une grande première pour moi de rouler contre mon père. On se branche un peu la dessus. Ça reste une belle bataille.

Quelle tournure va prendre votre saison après le Trophée Andros ?

Ma saison avec Audi Sport Team Comtoyou sur le WTCR (Coupe du monde des voitures de tourisme, NDLR) s’est achevée en novembre 2018. J’ai terminé 17e en entrant plusieurs fois dans les points et avec une quatrième place en meilleur classement. J’espère reprendre en avril avec la même équipe, mais rien n’est encore signé.

Propos recueillis par Leslie Mucret

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *