SPORTMAG

Volley : Les Bleus se confient à SPORTMAG

Quelques minutes après leur entraînement au CREPS de Montpellier, Earvin Ngapeth et Laurent Tillie se sont confiés au micro de SPORTMAG. À quelques semaines de l’Euro 2017, et après leurs excellents résultats au TQCM et en Ligue Mondiale, le moral des Bleus est au beau fixe !

Earvin NGAPETH (joueur de l’Équipe de France) : « Quand tu fais une médaille, c’est tellement beau que tu en redemandes. Ça nous aide à surpasser la fatigue et les moments difficiles quand on est loin de chez nous. Physiquement, ça peut paraître difficile, mais l’histoire est tellement belle que l’on passe au dessus. On a envie d’écrire les pages de notre histoire, de continuer ce que l’on est en train de faire. Ça passera par l’Euro, donc si on peut gagner cette compétition une deuxième fois d’affilée, ce sera encore plus beau ».

Laurent TILLIE (entraîneur de l’Équipe de France) : « C’était important de donner du repos, mais on va désormais avoir beaucoup de travail. C’est ce que j’ai dit aux joueurs quand je les ai retrouvés. La préparation sera très courte, il ne faudra pas perdre de temps. Il faudra être à fond à chaque entraînement. On revient forcément plus facilement au travail quand on a eu de bons résultats. Mais la concentration est également plus difficile à retrouver, nous devrons absolument rester concentrés sur nos objectifs et sur le travail. Je suis bien évidemment heureux, nos derniers résultats sont incroyables. La qualification pour les Championnats du Monde était l’objectif majeur, il a été atteint. Quant à la World League, on la gagne alors que l’on voulait avant tout atteindre le Final Six, et éventuellement un podium. C’est vraiment exceptionnel. Est-ce que le plus beau est à venir ? Oui, mais également le plus dur (rires) ! On ne peut pas s’endormir sur nos lauriers, il faut enchaîner et travailler ».

– – – – – – – – – – – – – –

Eric Tanguy, Président de la FFBB : « Un véritable exploit »

Très heureux après un TQCM réussi et une médaille d’or en Ligue Mondiale, Éric Tanguy, le président de la FFVB, était présent vendredi au CREPS de Montpellier. Auprès de ses joueurs et de son staff, l’homme fort du volley-ball tricolore n’a pas caché sa grande satisfaction et son optimisme…

Président, on imagine que vous devez être très heureux et fier de vos joueurs et du staff…
Bien-sûr. Ce qu’ils ont fait, c’est un véritable exploit. Il n’y a plus de hasard, c’est l’aboutissement de beaucoup de travail et d’engagement au service de notre drapeau. Nous sommes bien évidemment très heureux.

Selon vous, le plus beau est-il encore à venir ?
Oui, j’en suis persuadé. Il y a encore des résultats à conquérir avec les Championnats d’Europe, les Championnats du Monde ou encore les Jeux Olympiques. Aujourd’hui, nous sommes sur une génération qui veut 2024 et qui l’a crié haut et fort. Les gars sont jeunes, ils pourront encore être internationaux à ce moment-là. Ce challenge d’aller chercher l’or, chez nous, en France, est exceptionnel.

Pour le développement de la FFVB, ces résultats sont extrêmement positifs…
Aujourd’hui, la sélection nous a amené l’étincelle nécessaire pour faire partir le moteur du développement de la Fédération. Nous avons plus de licenciés, les clubs se structurent de plus en plus, et ont des résultats sur la scène européenne. Notre sélection féminine suit également ce chemin puisqu’elle a remporté la médaille de bronze dans le groupe 3 de la Ligue Mondiale. C’est la première pour la sélection en volley-ball féminin. Cela confirme le formidable état d’esprit qui entoure nos équipes, c’est forcément très positif pour la Fédération.

Propos recueillis par Bérenger Tournier

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *