09/25/2020

Julien Choffart : « L’UNSS bat des records en Moselle »

Avec 22 000 licenciés au compteur, l’UNSS en Moselle se porte bien. Grâce à un réseau d’enseignants d’EPS dynamique et à des activités diverses et variées, le sport scolaire bat son plein, comme l’explique Julien Choffart, directeur départemental de l’UNSS Moselle.

 

Julien Choffart, quelle est la dynamique actuelle de l’UNSS Moselle ?

Même si notre département a perdu environ 20 000 élèves en une quinzaine d’années, l’UNSS bat des records en Moselle. Nous comptons 22 000 licenciés sur un total de 75 000 élèves, ce qui est un très bon ratio. Cette année, nous avons déjà 1 000 licences d’avance sur notre total de l’an dernier à la même époque. La dynamique de l’UNSS en Moselle est donc excellente.

Justement, qu’est-ce qui explique cet engouement ?

J’ai la chance de pouvoir compter sur des professeurs d’EPS très investis. La politique départementale n’y est pas pour rien non plus. On travaille beaucoup au niveau local, malgré la grande taille du département, pour être au plus près des actions des enseignants. Le but est d’être le plus ouvert possible afin de proposer la meilleure offre sportive pour l’ensemble des élèves. On propose bien sûr de la compétition, mais nous nous sommes également positionnés sur les animations, les rencontres, les formations, qui sont autant d’actions qui plaisent aux établissements et aux élèves.

 

 

Le cross est-il le sport numéro un pour l’UNSS dans votre département ?

C’est incontestablement une discipline très importante. Nous avons vécu un cross départemental des collèges avec 1 600 inscrits et un cross départemental des lycées avec 350 lycéens au rendez-vous. Ce sont donc des événements majeurs pour nous. Le cross est surtout un sport très fédérateur pour les enseignants d’EPS puisque 60 à 70% des établissements scolaires sont représentés. Environ 180 professeurs se rencontrent sur ce type d’événement, c’est donc le genre de rendez-vous qui permet de créer une dynamique.

Quelles sont les autres disciplines qui marchent bien en Moselle ?

C’est très varié ! Le football marche bien, nous avons même un championnat dédié aux sections sportives en collège. Toutes les activités d’expressions fonctionnent bien également, je pense à la gymnastique. Durant le mois de mars, nous avons 500 à 600 jeunes filles qui participent à toutes les compétitions de gymnastique. La danse, les arts du cirque, les sports collectifs, l’athlétisme… tout cela marche bien aussi, c’est très complet et assez homogène.

Quels sont les rendez-vous majeurs qui vous attendent cette année ?

Le cross académique approche, il a lieu le 6 décembre du côté de Petite-Rosselle, au Musée des Mineurs. C’est un moment très attendu avec quasiment 2 000 personnes au rendez-vous. Début janvier, nous avons le championnat de France de handball lycée excellence qui va se dérouler sur Phalsbourg et Sarrebourg, et qui est qualificatif pour le championnat du monde scolaire. Durant l’été, nous aurons ensuite le championnat de France UNSS de gymnastique aérobic à Metz.

Propos recueillis par Olivier Navarranne

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE