SPORTMAG.fr

Alexandre Roumat, prêt pour la relève

bernarphoto - BOPB

Son père est un grand du rugby au palmarès bien rempli. Alexandre Roumat a déjà un nom, mais entend bien prolonger la passion familiale à sa manière. À 19 ans, le jeune espoir du Biarritz Olympique a décidé de quitter son club formateur en fin de saison pour franchir un nouveau cap.

 

Le troisième ligne Alexandre Roumat est l’un des « piliers » des équipes de France chez les jeunes. Après avoir endossé plusieurs fois le rôle de capitaine et traversé toutes les catégories depuis les U16, le Biarrot s’est imposé avec les U20 l’an passé. « Il est international dans sa catégorie depuis deux ans ; il était surclassé la saison dernière, donc c’est quand même un garçon qui, à moins de vingt ans, a une saison pleine. Il fait partie des joueurs qui vont sûrement jouer au plus haut niveau » reconnaît Frédéric Garcia, entraîneur du BO.

« C’est toujours une pression positive de repartir en équipe de France »

Habitué du maillot bleu, Alexandre connaît une première étape importante de sa jeune carrière en s’imposant aux Jeux Olympiques de la Jeunesse avec l’équipe de France à VII en 2014. Cette année, c’est au Tournoi des Six Nations qu’il poursuit sur sa lancée tricolore : « C’est toujours une pression positive de repartir en équipe de France et de porter le maillot. C’est quelque chose dont je suis très fier ». Reconnu pour sa maturité sur le terrain, c’est aussi à Biarritz, son club formateur, que le troisième ligne impose sa science du jeu : « il nous a montré qu’il n’était pas timide, qu’il était là pour jouer pour son club de cœur, mais aussi pour montrer tout ce qu’il savait faire sur le terrain » reconnaît son entraîneur. Devenu professionnel en 2015, Roumat est l’un des principaux acteurs d’une bonne 5ème place occupée par le BO en Pro D2.

Le BO, un club à part

C’est pourtant par la pelote basque qu’Alexandre commence sa jeune carrière sportive. Sacré deux fois champion de France de cesta punta, le natif d’Hossegor a 11 ans lorsqu’il choisit finalement de se tourner vers le rugby en intégrant le pôle espoir de Bayonne. « Il a vécu dans un univers de rugby. Déjà tout petit, il me suivait partout. Il m’a même suivi jusqu’en finale, en 2002, lorsque nous avons été champions avec le BO » raconte Olivier Roumat. L’ancien international transmet à son fils le virus Rouge et Blanc qui ne le quittera plus.

« Je serai toujours derrière le BO »

Au BO, Alexandre enchaîne les différentes étapes de sa formation tout en continuant des études d’ingénieur du bâtiment. « C’est le club dans lequel j’ai fait mes premiers matches en pro, dans lequel j’ai fait mes années cadet et crabos. C’était assez exceptionnel, parce qu’on a vécu des trucs énormes. Je serai toujours derrière le BO » confie Alexandre qui s’affranchira malgré tout du club familial l’été prochain pour rejoindre l’Union Bordeaux-Bègles. Intégrer le Top 14 ? « Une opportunité à saisir » selon Alexandre, soutenu par son père, son premier supporter : « il y a pas mal de joueurs de son âge qui évoluent en Top 14, il a donc envie de tenter sa chance au plus haut niveau ».

> Découvrez la suite dans notre numéro 98 !
Alicia Dauby

 

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *