SPORTMAG.fr
En ce moment

Nanterre plus sportive que jamais

Claire Macel / Ville de Nanterre
Avec près de 20 000 adhérents dans plus de trente clubs, Nanterre est assurément une ville sportive. Un chiffre impressionnant, fruit d’une politique sportive ambitieuse menée depuis plusieurs années par la municipalité.

 

Près de 94 000 habitants, parmi lesquels 20 000 adhérents dans des clubs sportifs de la Ville : à Nanterre, le sport est de mise. « Les progrès sont évidents depuis plusieurs années, la dynamique est au rendez-vous », confirme Patrick Jarry, maire de la Ville de Nanterre. Une progression qui doit beaucoup à la Charte d’orientations du sport, mise en place depuis un an et demi. « Elle a permis de formaliser la politique sportive et de la réaffirmer avec de nouveaux objectifs. Elle prend aussi en compte l’évolution du contexte national, à la fois sur le plan économique, et aussi sportif. Dans cette charte, nous avons inscrit le fait qu’à Nanterre cohabitaient aussi bien le sport de haut niveau que le sport pour tous, avec un accent fort dorénavant mis sur les pratiques émergentes comme le sport féminin, le handisport et le sport-santé ». Définir des priorités a permis à la municipalité de surfer sur une dynamique déjà forte : en un an, le nombre d’adhérents dans les clubs sportifs de la Ville a grossi de 25 %. Les Nanterriens ont le choix entre de nombreuses activités, avec plus de 4 000 heures de créneaux attribuées par semaine dans les équipements sportifs municipaux, plus de trente clubs sportifs, dont l’Entente Sportive Nanterre (ESN), le Service Universitaire des Activités Physiques et Sportives (SUAPS) et le club Rathelot, les trois grands clubs omnisports de la Ville. « Le sport pour tous est la priorité de la Ville. Pour cela, il faut du sport spectacle pour donner envie aux jeunes de s’identifier et de pratiquer. Le basket sert notamment à cela ».

La vitrine Nanterre 92

La Ville de Nanterre a en effet le privilège de disposer d’un ambassadeur sportif de choix avec Nanterre 92, son club de basket. « Le basket dispose d’une histoire ancienne avec la Ville de Nanterre. C’est une discipline et un club qui se sont développés progressivement », souligne Rosy Stanislas, adjointe au Maire déléguée au sport. « Le club évolue désormais en Jeep® Elite et montre depuis déjà plusieurs saisons qu’il est l’un des meilleurs clubs français en récoltant de nombreux titres. Les Nanterriens ont adopté cette équipe, les différents matches sont devenus des rendez-vous majeurs pour la population. Le basket est ainsi le sport phare de la Ville ». Si Nanterre 92 est une vitrine qui fonctionne aussi bien, c’est aussi parce que le club n’oublie pas d’encourager le sport pour le plus grand nombre, avec un centre de formation performant et des interventions régulières auprès des collégiens et lycéens. « Il est important que les jeunes puissent avoir ce genre de modèle. En ce sens, Nanterre 92 est un véritable moteur de la pratique sportive au sein de la Ville ». Concernant ce fameux « sport spectacle », le basket n’est pas seul, puisque Nanterre brille également en boxe-thaï, en football, en natation, en athlétisme, mais aussi en rugby. « Le rugby devient un sport important dans notre Ville, avec le rapprochement majeur effectué entre le Racing 92 et le Racing Nanterre Rugby. Tout cela montre bien la dynamique sportive de la Ville et qu’il existe une véritable volonté de renforcer le caractère sportif de Nanterre. L’Arena de Nanterre en est la parfaite illustration ».

Des infrastructures en développement

L’Arena de Nanterre a ouvert ses portes il y a moins d’un an, en octobre 2017, et accueille les rencontres du Racing 92. Une installation qui permet à Nanterre de bénéficier de nouvelles perspectives concernant l’accueil d’événements sportifs, et qui témoigne de la volonté de la municipalité de développer son patrimoine d’installations sportives. « Le budget de la Ville, pour le fonctionnement du sport, est aujourd’hui de près de 11 millions d’euros. Concernant les investissements, sur les quinze dernières années, la Ville a investi près de 65 millions d’euros sur des rénovations ou sur la réalisation de nouveaux équipements », révèle Rosy Stanislas. « La toute dernière réalisation est d’ailleurs la construction de trois terrains de tennis générateurs d’énergie. Ils sont couverts d’un toit de plus de 2 300 mètres carrés de panneaux photovoltaïques. L’expansion du Palais des Sports a également été un chantier important. Cette installation est passée de 1 600 à 3 000 places et permet d’accueillir notre équipe de basket dans de bien meilleures conditions ». La municipalité fourmille de projets, elle qui voit dans le sport un facteur majeur de santé, d’éducation et d’insertion. « On va aussi avoir un nouveau terrain synthétique de football, qui a pour but d’accompagner le projet d’une école de foot dédiée au sport féminin. Tout cela se fait en lien avec l’ESN, qui a une section football de 800 adhérents. À Nanterre, nous avons environ 1 500 pratiquants de football, c’est une pratique populaire à laquelle la municipalité est attachée ». Une cité nanterrienne devenue un véritable exemple, où se mêlent harmonieusement sports populaires et pratiques modernes.

> Découvrez en intégralité le premier numéro de SPORTMAG Nanterre

 

Par Olivier Navarranne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *