SPORTMAG

A un centième près…

 

Le sport est parfois cruel. En finale du 50 mètres nage libre, sa discipline de prédilection, Florent Manaudou est passé tout près de la médaille d’or. Deuxième derrière Anthony Ervin, le nageur de 25 ans a terminé avec un petit centième de retard. De quoi nourrir d’énormes regrets…

 

Il rêvait de rééditer le même exploit qu’il y a quatre ans et de remporter de nouveau la médaille d’or olympique. Son rêve a pris fin dans la nuit de vendredi à samedi pour un petit centième de seconde. Malgré un bon départ, le nageur licencié à Marseille est arrivé en deuxième position juste derrière Anthony Ervin. Pour cette fraction de seconde, Florent Manaudou ne sera donc pas Champion Olympique cette année. Une déception qui pourrait d’ailleurs mettre fin à sa carrière, tout du moins dans la natation. « Je vais avoir besoin de souffler, c’est sûr. Revenir ou ne pas revenir ? Je ne sais pas. J’ai envie de prendre du plaisir dans ma vie, de faire des sports qui me tiennent à coeur. Si j’arrête, ce sera sûrement pour faire autre chose, un autre sport, une autre activité. Si je continue, c’est que j’aurai besoin de trouver des réponses à mes questions. » Ces déclarations vont laisser planer le doute sur la suite de sa carrière, d’autant que le frère de Laure Manaudou n’a pas caché son attachement au handball. S’il parvenait à rejoindre les « Experts » dans les prochaines années, le nageur marseillais rentrerait encore plus dans l’histoire du sport français. Mais avant cela, il devra se poser et réfléchir à la suite à donner à sa carrière. Plus globalement, c’est toute la natation française qui va devoir tirer les enseignements de ces Jeux Olympiques ratés. Pour revenir encore plus fort…

 

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *