SPORTMAG

Tyson Molinas : « Devenir Champion du Monde senior »

Icon Sport

À seulement 18 ans, Tyson Molinas est l’un des plus grands espoirs de la pétanque française. Champion du Monde jeune en 2015, le tireur rêve aujourd’hui de briller au niveau mondial chez les seniors. Entretien…

 

Tyson Molinas, comment vous avez-vous démarré la pétanque ?

Quand j’étais tout petit, avec ma famille. Je voyais jouer mon père et mes oncles, et avec mes cousins, on a tout de suite accroché. C’est grâce à cet héritage que je me suis mis à la pétanque.

Même si vous n’avez que 18 ans, votre palmarès est déjà très important. Quel est votre meilleur souvenir ?

J’en ai beaucoup (rires) ! Je dirais quand même que c’est mon premier titre de Champion de France avec mes deux cousins. C’est le titre qui m’a le plus marqué.

Vous participerez dans les prochaines semaines au Trophée des Villes. C’est une compétition que vous appréciez ?

Oui, c’est une très belle compétition qui réunit les meilleures équipes françaises. Et puis la notion de collectif et l’esprit d’équipe qui entourent le Trophée des Villes est vraiment top. Il y a une très bonne ambiance à chaque fois.

Côtoyer des immenses champions comme Quintais ou Suchaud, qu’est-ce que cela vous fait ?

C’est un grand plaisir même si au début, j’avoue que ça faisait bizarre (rires) !

La pétanque pourrait devenir une discipline olympique dans les prochaines années. Qu’en pensez-vous ?

Oui, c’est un rêve pour la pétanque. Ce serait une très bonne nouvelle pour la discipline, cela conforterait son évolution et surtout, ce serait la preuve pour tout le monde que la pétanque est un vrai sport, un beau sport.

Paris 2024 est donc dans un coin de votre tête…

Oui, j’y pense forcément, ce serait formidable.

Ces dernières années, la pétanque connaît une évolution très positive. Vous la ressentez ?

Oui, on la ressent vraiment. Quand j’ai commencé, je ne pensais pas que la pétanque prendrait cette importance. C’est très encourageant pour la suite.

Philippe Suchaud disait il y a quelques jours que des gens le reconnaissaient dans la rue. C’est également votre cas ?

Oui, c’est vrai. Je me souviens qu’il y a quelques temps, j’étais au McDonalds et une femme m’a reconnu et m’a même offert une glace (rires) !

Que peut-on vous souhaiter pour la suite ?

De faire toujours mieux. Mon rêve, c’est d’être Champion du Monde dans la catégorie senior.

Propos recueillis par Bérenger Tournier

 

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *