SPORTMAG.fr

Hilary Honorine : « Cette médaille peut être un déclic »

FFLutte
Lors des championnats d’Europe U23 de lutte à Istanbul (Turquie), Hilary Honorine a décroché la médaille de bronze dans la catégorie 53kg. Une grande satisfaction pour la jeune tricolore, en pleine progression en vue des Jeux Méditerranéens et des Jeux olympiques 2020.

 

Un podium, était-ce l’objectif pour vous ?

Clairement oui, c’était ce que je voulais avant d’arriver sur la compétition. Je n’ai pas eu une bonne préparation avant l’événement, car je me suis surtout concentrée sur mes études ces dernières semaines. Obtenir cette médaille de bronze est donc un excellent résultat personnel.

Comment avez-vous vécu cette lourde défaite (9-0) en quart de finale ?

J’étais un peu stressée et j’avais du mal à me libérer sur ce match. Je n’ai pas pu développer ma lutte et mon adversaire était vraiment très forte, bien concentrée. Du coup, j’ai perdu assez logiquement. Ensuite, c’est assez compliqué, car il faut attendre que l’autre soit repêché pour pouvoir continuer la compétition. Une fois que ça a été le cas pour moi, je me suis remise dedans avec pour objectif cette troisième place.

Que vous apporte cette médaille pour la suite ?

Déjà beaucoup de confiance. C’est un aspect où je dois progresser, au niveau du mental. Sur les compétitions, je manque souvent de confiance en moi et décrocher des médailles comme celle-là me permet de gagner en confiance et d’être plus sûre de mes capacités. Le podium sera aussi mon objectif sur les Jeux Méditerranéens qui ont lieu ce mois-ci.

La préparation en vue de Tokyo 2020 a-t-elle déjà débuté pour vous ?

En effet ! C’est un rendez-vous auquel je pense tout le temps. Je sais qu’il me reste énormément de travail et que les compétitions comme les championnats d’Europe U23 et les Jeux Méditerranéens vont beaucoup me servir. J’ai encore du mal à accomplir sur les compétitions ce que je réalise à l’entraînement, donc ça me pénalise à chaque fois. Je pense que cette médaille de bronze peut être un déclic.

Médaillée d’or, Koumba Larroque vous a-t-elle adressé un petit mot de félicitations ?

Oui, elle m’a félicité après ma médaille. On est très copines depuis très longtemps. On aime se soutenir sur ce type d’événement, on était toutes les deux déterminées à aller chercher une médaille. L’avoir fait à deux, c’était super.

Propos recueillis par Olivier Navarranne

 

1 Commentaire

  1. Lassuye François

    13 juin 2018 at 23 h 33 min

    Merci pour l’article !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *