SPORTMAG.fr

Justine Dupont : « Continuer à prendre de belles vagues » 

Benjamin Bertaud / Icon Sport

Portée par une impressionnante carrière, Justine Dupont est actuellement l’une des meilleures surfeuses au monde. En couple et en binôme avec Fred David, la « Waterwoman » a accepté de répondre à nos questions depuis Nazaré, où elle est actuellement en pleine préparation des prochaines compétitions hivernales. Entretien avec une immense championne…

 

Justine Dupont, quelle est votre actualité ?

Je suis en ce moment à Nazaré au Portugal, sur un spot de grosses vagues. Je vais y rester pendant tout l’hiver, avant de partir avec mon copain et binôme sur différentes compétitions.

Quels objectifs allez-vous vous fixer ?

Je n’aime pas me fixer des objectifs. Pour le moment, nous sommes à Nazaré, dans un spot avec de très grosses vagues. On s’entraîne pour bien les prendre et ensuite, on verra ce qu’il se passera, si on arrivera à en prendre des belles ou pas. Je vais partir sur cinq compétitions, j’irai bien évidemment pour faire quelque chose de bien. Après, ce n’est pas du tout ma vision de me fixer des objectifs. Je sais ce qu’il faut faire pour bien se préparer, pour bien s’entraîner. Et après, on verra ce qu’il adviendra.

Dans votre discipline, la préparation mentale doit être essentielle…

Oui, c’est vrai. Après, je pense que tout est lié. Quand je fais du physique, je travaille également le mental et vice versa. Il faut tout faire intelligemment et à chaque fois essayer de progresser dans ces domaines. Mais je ne mets rien dans des cases, je pense vraiment que tout est lié.

Alors que dans d’autres disciplines, cette préparation est un aspect véritablement à part…

Je ne sais pas si c’est vraiment inhérent aux différents sports, je pense plutôt que c’est l’approche du sportif qui diffère. Peu importe le sport que l’on fait, la visualisation est différente selon le sportif.

Après toutes ces années de carrière, quels sont vos meilleurs souvenirs ?

Encore une fois, je n’ai rien de tranché. Je n’ai pas un bon souvenir en particulier mais j’en ai énormément, et heureusement. Et j’en ai d’ailleurs autant de mauvais que de bons ! Après, évidemment que mes bonnes sessions de grosses vagues resteront parmi mes meilleurs souvenirs. Dernièrement, je dirais que le fait de partager ce que je fais avec mon copain est vraiment top. C’est chouette de pouvoir partager tout cela avec lui.

Cette relation si particulière doit vous porter…

Oui, on se connaît parfaitement, ce qui est très intéressant dans notre pratique sportive. On sait comment l’autre va réagir, on peut anticiper et savoir si l’un de nous deux sera en forme ou dans un jour un peu plus compliqué. C’est un gros avantage, même si c’est le but de tous les équipages. C’est essentiel de se connaître et de pouvoir créer tous ces automatismes.

Prendre du recul sur votre activité sportive doit tout de même être essentiel dans votre couple…

Oui, c’est très important. Mais on le fait assez naturellement, même si ce n’est pas facile tous les jours. Il faut être très intelligent sur cet aspect pour savoir quand c’est le moment du couple ou le moment des sportifs.

Que peut-on vous souhaiter pour les prochains mois ?

Que du bon ! Déjà, que la sécurité soit optimale et que l’on rentre tous les deux au port avec le sourire lors de chaque session. C’est le plus important. Et puis que l’on continue à prendre de belles vagues à Nazaré pour bien préparer les prochaines échéances. L’hiver commence, le programme va être très agité. J’ai presque l’impression qu’il y a trop de choses qui s’annoncent (rires). Ce ne sera pas de tout repos jusqu’en mars, mais on va essayer de profiter au maximum !

Propos recueillis par Bérenger Tournier

 

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *