SPORTMAG.fr

Christophe Mouro : « Le seul intérêt des enfants »

Kinder

Parce que trop d’obstacles empêchent encore les enfants de pratiquer une activité sportive régulière – facteur d’épanouissement, source de socialisation et d’apprentissage –, Kinder a décidé d’agir depuis déjà plusieurs années en faveur de l’accès au sport pour tous les enfants. Au travers de son programme « Kinder + Sport », la marque s’engage tout au long de l’année grâce à des partenariats sportifs forts et ambitieux, à l’image du Village Kinder qui a déjà permis, depuis sa création, à plus de 6000 enfants aidés par le Secours Populaire français, de bénéficier d’une semaine de vacances sportive inoubliable. Entretien avec Christophe Mouro, Responsable des Relations Institutionnelles et des Partenariats chez Ferrero France...

Christophe Mouro, tout d’abord, décrivez-nous ce programme « Kinder + Sport »…

Notre programme consiste à favoriser l’accès au sport pour tous et en particulier chez les jeunes, âgés de sept à douze ans. Pour y parvenir, nous avons tissé des relations de longues dates avec nos partenaires issus du monde sportif et associatif, autour de la construction d’initiatives permettant d’encourager à la découverte de la pratique sportive. Nous considérons le sport comme un loisir, un jeu et un vrai moyen de socialisation. Le simple fait d’avoir une balle ou une corde à sauter permet de prendre du plaisir et d’être ensemble.

Pour y parvenir, vous pouvez compter sur de nombreux partenaires…

Oui, exactement. La force de notre programme repose sur la qualité des relations que nous entretenons avec tous nos partenaires. Nous venons par exemple de fêter les dix ans de notre partenariat avec la Fédération Française de Basketball, dont nous sommes aussi partenaires officiels du Mini Basket. La notion de durée dans nos partenariats est très importante pour nous, car elle nous permet de penser le déploiement de notre programme en imaginant à la fois des opérations ludiques et pédagogiques qui plaisent aux enfants, mais également en apportant une aide financière aux initiatives sur le terrain qui contribuent à lever les freins à l’accès au sport. En régions, nous sommes également partenaires de sept clubs sportifs comme le HAC Foot, le Racing 92, le HBC Nantes, le Lou Rugby ou encore le Rouen Métropole Basket. Dans ces clubs, nous finançons l’aide aux devoirs qui leur est mise à disposition sur le site, afin que les jeunes licenciés puissent concilier activité sportive et vie scolaire.

Comment ces opérations sont-elles financées ?

Nous donnons les moyens à nos partenaires, fédérations, clubs ou associations de mener à bien toutes les actions que nous imaginons conjointement en finançant la création de kits d’entraînement, l’achat de matériel sportif mais aussi l’achat de licences sportives, comme c’est par exemple le cas pour tous les enfants qui quittent le Village Kinder, après une semaine de vacances sportives.

Quelles sont vos ambitions à travers un tel programme ?

Au-delà de notre activité première, nous sommes convaincus que nous avons un rôle à jouer dans l’accès au sport pour tous les enfants. C’est la raison pour laquelle nous travaillons au déploiement continu de notre programme Kinder + Sport pour donner l’opportunité à un maximum de jeunes de pratiquer une activité sportive. La mixité est également très importante à nos yeux. D’ailleurs, dans le cadre de nos partenariats, nous avons également contribué au développement de sections féminines dans l’école de foot du HAC par exemple.

Combien de jeunes ont déjà eu la chance d’y participer ?

Pour donner un ordre d’idée, Ferrero France a investi 1,8 million d’euros dans ce programme depuis sa création, qui a bénéficié à 237 000 enfants. Nous espérons arriver à 334 000 sur l’année 2016-2017.

Dans les prochaines semaines (du 9 juillet au 5 août), le « Village Kinder » fera son retour pour la huitième année consécutive. Une vraie réussite…

Oui, le « Village Kinder » fait partie d’un des piliers du programme Kinder + Sport. Partenaire du Secours Populaire français depuis 2009, il a déjà accueilli plus de 6000 enfants. Nous sommes impatients d’inaugurer cette huitième édition, le 12 juillet prochain, pour accueillir à nouveau 165 jeunes chaque semaine, pendant un mois. Ils auront l’occasion de découvrir de multiples disciplines sportives parmi lesquelles la voile, le paddle, le volley-ball, le rugby ou même la trottinette. A leur arrivée, les enfants passent un test de natation afin que ceux qui ne savent pas nager puissent apprendre les notions fondamentales en complément de toutes les activités proposées.

Avec un investissement total et un parfait accompagnement de ces centaines de jeunes…

Oui, entre les moniteurs, les éducateurs et le personnel d’encadrement, plus de soixante-dix personnes se chargent de les encadrer et les accompagner durant leur séjour. Par ailleurs, ce qui est intéressant de souligner dans cette initiative « Village Kinder », c’est que nous donnons la possibilité à tous les jeunes qui y sont en vacances de bénéficier de la licence et du matériel sportif de leur choix. Selon nous, il aurait été dommage que ces enfants, qui ont pris du plaisir à découvrir une discipline, ne puissent pas la poursuivre une fois de retour à la maison. Depuis la création du Village, Ferrero France a déjà financé plus de 6000 licences, et à peu près l’équivalent en équipements. C’est une manière de leur apporter un coup de pouce pour lever les freins à la pratique sportive en continu.

On imagine que les venues de Jo-Wilfried Tsonga ou encore de Ladji Doucouré sont très appréciées chez les jeunes…

Bien-sûr, chaque semaine, les enfants attendent avec impatience la venue de ces personnalités. Cela leur permet à la fois de s’amuser à leurs côtés mais également de les sortir de leur quotidien qui est parfois difficile. Nous voulons leur redonner l’espoir et l’envie de se dépasser. En tant que parrain historique du Village, Jo-Wilfried Tsonga rendra visite aux enfants le 17 juillet. Chaque année, il cale ce rendez-vous dans son agenda longtemps à l’avance. Même s’il ne peut pas nécessairement être présent pour l’inauguration, nous pouvons compter sur lui chaque année. Nous accueillons également chaque été de nombreux sportifs qui viennent passer une journée au Temple-sur-Lot (Lot-et-Garonne) pour rencontrer les enfants, tels Ladji Doucouré ou encore Tony Estanguet, un fidèle du Village Kinder.

Pour les sportifs eux-mêmes, cette opération doit être très particulière…

Comme Jo-Wilfried Tsonga le dit souvent, il a eu la chance de partir avec ses parents lorsqu’il était jeune. Quand il rentrait à l’école, il avait toujours de bons souvenirs à raconter à ses camarades. Il a reçu beaucoup de sa famille. Il est donc très important pour lui de donner, de partager. L’état d’esprit du Village Kinder lui colle parfaitement.

Propos recueillis par Bérenger Tournier

 

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *