SPORTMAG.fr

Laurent Busselier : « Viser le plus haut possible »

Chambéry Savoie Handball

Dans le dur en début de saison, le Chambéry Savoie Handball a depuis remonté la pente en championnat grâce à cinq succès consécutifs durant le mois de novembre. Un retour en forme qui coïncide avec l’arrivée de Laurent Busselier, directeur du centre de formation et fidèle du club savoyard, au poste d’entraîneur adjoint.

 

Laurent Busselier, qu’est-ce qui a changé entre le début de saison et la série de victoires du mois de novembre ?

Beaucoup de choses ! Le groupe a retrouvé du plaisir, un réel plaisir de travailler ensemble et de revenir à l’entraînement. C’est l’aspect auquel je me suis le plus attaché, créer du lien et du dialogue entre les joueurs et le staff. On s’est également attaché à reconstruire le projet collectif et sportif. On met un peu plus de précision dans ce que l’on fait, plus de mots sur les actes. C’est un projet décidé ensemble, avec le staff et les joueurs. Il ne faut pas se tromper : ce qu’on est en train de faire est une normalité. Même si on est mal parti, on se devait de réagir et d’être à ce niveau là.

Comment avez-vous abordé ce rôle d’adjoint ?

De mon côté, j’ai repris les séances d’entraînement. Le but principal est de recréer un dialogue avec les joueurs et de pouvoir être plus à l’écoute. Les joueurs doivent pleinement faire partie du projet, ils doivent se responsabiliser. La situation était un peu délicate, on a donc replacé certaines choses. Pour le moment, ça fonctionne. Les mecs ont retrouvé du plaisir, ils se font mal à l’entraînement et se régalent ensemble. C’était quelque chose de fondamental à instaurer concernant l’état d’esprit.

Vous recevez Nîmes ce jeudi. Comment jugez-vous cette formation nîmoise ?

C’est une très belle équipe, sur une bonne dymanique, malgré une récente défaite face à Nantes. Nîmes a effectué de très bons choix de recrutement. Leur équipe est assez homogène avec un état d’esprit intact. L’USAM a des valeurs, mais nous aussi. On va donc essayer de se faire respecter à la maison. Gagner ce match fait partie de nos objectifs, puisque l’on s’est fixé pour but de réaliser un sans faute jusqu’à la trêve.

Chambéry est actuellement 9ème. Quel est l’objectif au classement en fin de saison ?

Cela fait très bateau de dire ça, mais on va essayer de viser le plus haut possible. En tant que compétiteurs, c’est essentiel. Mais on reste une équipe en rémission. Il faut donc continuer de stabiliser notre jeu et d’amener progressivement de nouvelles choses. On va y aller étape par étape, en faisant évoluer notre jeu et puis on verra à quelle place cela nous mènera.

De votre côté, vous voyez-vous sur le long terme dans ce rôle d’adjoint ?

Je ne sais pas du tout ! Occuper ce rôle n’était pas prévu au programme, du moins pas si tôt. C’était quelque chose que j’avais envisagé pour les années futures car j’en avais envie. Cette opportunité s’est présentée, c’était un besoin du club, j’y ai donc répondu favorablement. Mais pour le moment, je n’ai pas de recul sur mon expérience à ce poste, j’ai la tête dans le guidon. Concernant mon avenir, il y a pas mal de paramètres à prendre en compte. On fera le compte à la trêve, ça me permettra d’y voir plus clair. Un retour au centre de formation ne me dérangerait pas non plus, je prends les choses avec philosophie. Je profite des bons moments que je vis actuellement, c’est très agréable de bosser avec ce groupe là et de retrouver les parquets de LNH.

Propos recueillis par Olivier Navarranne

 

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *