SPORTMAG

Coupe de la Ligue : Un Final Four ouvert à Reims

Anthony Dibon - Icon Sport

Ce vendredi et samedi, Reims accueille le Final Four de la Coupe de la Ligue de handball. Place d’abord aux demi-finales avec PSG / Saint-Raphaël (19h) et Dunkerque / Nantes (21h).

Un an après Montpellier, c’est au tour de Reims d’accueillir le Final Four de la Coupe de la Ligue. Durant deux jours, avec les demi-finales ce vendredi et la finale samedi, quatre équipes sont présentes afin de se disputer la victoire, et succéder à Montpellier : Dunkerque, Nantes, Saint-Raphaël et le PSG. La première demi-finale oppose le Paris Saint-Germain, leader incontesté de Lidl Starligue, à Saint-Raphaël, une formation toujours en lice pour devenir le dauphin du PSG cette saison. En attendant, c’est en Coupe de la Ligue que les Varois ont l’occasion de frapper un grand coup. Ils compteront notamment sur leur buteur, Raphaël Caucheteux, meilleur réalisateur de l’histoire du championnat de France et auteur d’un 100% face au PSG cette saison. Le serial-buteur ne sera pas de trop pour permettre à Saint-Raphaël de vaincre la malédiction en Coupe de la Ligue, avec trois finales perdues face à Montpellier (2010, 2012, 2014).

Pour le Paris Saint-Germain, trois finales ont également été perdues (2005, 2006, 2016) face à Montpellier ! Impressionnant cette saison, leader de Lidl Starligue et candidat à la victoire finale en Ligue des champions, le PSG veut s’ouvrir l’appétit avec la Coupe de la Ligue. Pour s’opposer à Raphaël Caucheteux, les Parisiens compteront surtout sur un Thierry Omeyer qui affiche 40% d’arrêts dans cette Coupe de la Ligue. « On a la chance de pouvoir espérer gagner un trophée sur un week-end. Pour cela il faudra gagner deux matches de suite. On a vu la qualité du plateau, avec des équipes avec énormément de qualité. Il va falloir se préparer sérieusement pour cette demi-finale face à Saint-Raphaël, qui a l’habitude de livrer de gros combats sur le terrain. Ca sera une nouvelle fois le cas vendredi », confie Daniel Narcisse, dans des propos relayés par la LNH. Qu’on se le dise, Paris est motivé.

Dunkerque veut sauver sa saison !

L’autre demi-finale, opposant Dunkerque à Nantes, semble un peu plus déséquilibrée sur le papier. En effet, les Nordistes vivent une saison galère (11ème en championnat et en lutte pour le maintien), la Coupe de la Ligue est donc l’unique occasion de sauver ce qui peut encore l’être. Les Dunkerquois n’ont rien à perdre face à une formation nantaise séduisante, mais qui sort d’un huitième de finale de Ligue des champions épuisant face au Paris Saint-Germain. Déjà auteur de 12 buts dans cette Coupe de la Ligue, Marko Mamic sera l’un des principaux atouts pour permettre à l’USDK d’espérer renouer avec le succès dans une compétition remportée en 2013.
Du côté du « H », le succès en Coupe de la Ligue remonte à 2015. Challengers du PSG cette saison, les Nantais entendent également décrocher un trophée. Ils pourront compter sur le puissant Florian Delecroix, mais aussi sur Senjamin Buric, auteur de 8 buts et d’un 100% dans cette compétition. Cette saison, Nantes a réussi à battre Dunkerque à deux reprises en championnat. Jamais deux sans trois ? Réponse ce vendredi !

Olivier Navarranne

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *