SPORTMAG

Nicolas Le : « Aller le plus loin possible »

Après des débuts difficiles en Coupe du Monde de Mini Foot, l’Équipe de France s’est parfaitement ressaisie grâce à sa victoire (3-0) face à l’Argentine. Au lendemain de ce succès et à deux jours d’un match capital face à l’Australie, Nicolas Le s’est confié pour SPORTMAG. Entretien…

 

Nicolas Le, comment abordiez-vous cette Coupe du Monde de Mini Foot en Tunisie ?

Avec beaucoup d’envie, de rigueur, de maîtrise et d’excitation.

Que retenez-vous de vos deux premiers matchs (0-7 face à la République Tchèque et 3-0 face à l’Argentine) ?

La République Tchèque est Championne d’Europe et première au rang européen. On perd sept à zéro malgré une très belle première période de notre part. Malheureusement, il y a eu du relâchement et beaucoup d’erreurs en deuxième période. Face à une équipe comme celle-là, ça coûte cher. Pour notre deuxième match, nous étions opposés à l’Argentine. La victoire était obligatoire si nous voulions continuer l’aventure. On a fait un bon match, avec beaucoup de patience malgré les nombreuses occasions ratées. On s’impose finalement trois à zéro.

Qu’attendez-vous du troisième match de poule face à l’Australie ?

Ce sera un match à ne pas prendre à la légère. On devra gagner pour se qualifier, même si on sait que ce sera difficile physiquement. On s’attend à un match engagé.

Malgré des similitudes évidentes, le Mini Foot est très différent du football traditionnel, à onze…

C’est une toute autre discipline. C’est du football à six avec des contacts. C’est un sport avec beaucoup de tactique, des déplacements, des combinaisons, etc.

À titre personnel, quel est votre parcours ?

Je suis dans l’équipe depuis trois mois, après avoir passé les présélections. J’ai participé à l’Euro en République Tchèque avant d’être repris pour cette Coupe du Monde en Tunisie. Je joue également au football à onze dans un club de D2, l’Entente Chaingy Saint Ay, à côté d’Orléans. J’y ai beaucoup d’amis proches. Je joue également au futsal en DH, au FCO Saint Jean.

Quel sera votre objectif dans cette Coupe du Monde ?

Ce sera de sortir des poules. Ensuite, bien évidemment d’aller le plus loin possible !

Propos recueillis par Bérenger Tournier

 

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *