SPORTMAG

Corinne Diacre, pari réussi !

Jean-Paul Thomas / Icon Sport

Arrivée en 2014 sur le banc du Clermont Foot, Corinne Diacre devenait alors la première femme à entraîner une équipe professionnelle masculine. Depuis, grâce à son exigence et aux valeurs qu’elle porte, elle fait l’unanimité.

 

Derrière ses grands yeux bleus se cache une femme forte. Une femme de caractère, comme elle l’a montré tout au long de sa vie de joueuse. Corinne Diacre, c’est 121 sélections en équipe de France féminine, une carrière longue de 25 ans durant laquelle elle s’est affirmée comme leader, sur le terrain comme en dehors. « Elle porte le haut niveau en elle », explique Claude Michy, président du Clermont Foot. Un club de Ligue 2 dans lequel Corinne Diacre officie depuis 2014, devenant ainsi la première femme à entraîner une équipe masculine professionnelle. « Ce choix, c’était un challenge », poursuit l’homme fort du club auvergnat, passionné de sport automobile et organisateur du Grand Prix de France moto. « Dans la vie, beaucoup de gens sont formatés. Ce n’est pas mon cas. Je suis propriétaire du club, je n’ai pas de comptes à rendre, j’ai donc tenté ce pari. Corinne Diacre était au moins aussi compétente que de nombreux CV d’hommes que j’ai reçus ». Un choix qui avait suscité l’attention des médias, et qui aujourd’hui s’avère payant.

Le Clermont Foot s’est stabilisé en Ligue 2, réalisant même un excellent exercice la saison passée avec une belle septième place. L’ancienne joueuse des Bleues entame cette année sa troisième saison sur le banc auvergnat… avec une exigence intacte. « Elle est très à cheval sur la discipline ; on reste constamment sur le qui-vive, car on sait que nous n’avons pas le droit à l’erreur, que ce soit sur le terrain ou en dehors », confie Rémy Dugimont, l’un des cadres de l’effectif clermontois, présent au club depuis 2013. « Elle ne laisse rien passer, même les petits détails. Mais ça ne l’empêche pas d’être proche du groupe, des joueurs, et d’aimer avoir le ressenti de chacun ». Une exigence qui fait l’unanimité parmi les joueurs, comme l’assure l’attaquant. « Il est vrai que c’est une caractéristique très marquée chez elle, et nous avons besoin de ça, de cette envie de haut niveau. C’est essentiel pour être plus fort au quotidien », explique le joueur formé au Paris Saint-Germain, qui révèle être devenu « mieux armé, plus fort et plus complet sous ses ordres ».

> Découvrez la suite de l’article dans notre magazine 100% féminin !

 

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *