SPORTMAG

Cinq espoirs vus par Ludovic Batelli

Icon Sport

Championne d’Europe U19 il y a quelques mois, la sélection U20 prépare actuellement le Mondial qui se déroulera du 20 mai au 11 juin 2017 en Corée du Sud. À quelques semaines de l’échéance, Ludovic Batelli, le sélectionneur tricolore, a accepté de nous présenter cinq grands espoirs du football français…

MAXENCE PREVOT – Gardien

Après une petite année passée à l’AS Essert, Maxence Prévot a rejoint très tôt le FC Sochaux Montbéliard. Impressionnant dès son plus jeune âge et malgré un gabarit assez limité pour son poste (1m84 – 70kg), le natif de Belfort a gagné sa place dans la première partie de saison du FCSM. Malheureusement pour lui et pour la sélection, il a été doublé dans la hiérarchie des gardiens de but par Christopher Dilo. Néanmoins, avec 18 matchs joués depuis le début de saison, Maxence Prévot a pu acquérir l’expérience du haut niveau. Une expérience dont il aura forcément besoin pour retrouver une place de titulaire lors des prochaines semaines.

L’œil de Ludovic Batelli :
« J’ai découvert Maxence suite à la blessure d’Olivier Werner. C’est un garçon qui a fait une quinzaine de matchs consécutifs, même si Dilo joue un peu plus en ce moment. Maxence a un profil un peu différent de Paul Bernardoni et de Quentin Braat. C’est un gardien de plus petite taille mais plus explosif, il est plus dans l’anticipation et la lecture. Il a un profil intéressant. Malheureusement, il a perdu sa place ces dernières semaines. C’est dommage, car on souffre de cela à ce poste. En tout cas, c’est un garçon très à l’écoute et qui se fond parfaitement dans le groupe. C’est un jeune très agréable et très facile à vivre. »

NORDI MUKIELE – Latéral droit

Il est clairement l’une des révélations de ce début d’année en Ligue 1. Arrivé au Montpellier Hérault SC en janvier dernier après avoir été formé au Stade Lavallois, Nordi Mukiele s’est imposé d’emblée dans la défense pailladine. Une performance d’autant plus impressionnante que le natif de Montreuil, formé en défense centrale, évolue à un poste de latéral droit qu’il semble affectionner depuis plusieurs mois. Au côté de Vvitorino Hilton, deux fois plus âgé que lui, nul doute que le solide défenseur d’1m85 poursuivra son apprentissage du plus haut niveau. Avec une polyvalence ô combien recherchée par les entraîneurs et les staffs techniques, Nordi Mukiele a tout pour faire une belle carrière.

L’œil de Ludovic Batelli :

« Nordi est un joueur qui a une très belle évolution dans ce qu’il faisait à Laval, et à Montpellier depuis janvier. C’est un garçon que l’on imaginait à la base comme un défenseur central. Il a beaucoup de qualités athlétiques ; on s’est également rendu compte qu’il avait la capacité à jouer dans le couloir. Au MHSC, on a vu son éclosion au poste de latéral. Nordi a du coffre, il a un vrai bagage technique, avec une qualité de passes et de centres très intéressante. Et puis, c’est un joueur polyvalent, qui peut donc jouer à plusieurs postes. Il a même joué une fois en sentinelle. C’est très intéressant pour un entraîneur, même s’il se fixe depuis plusieurs mois au poste de latéral. En tout cas, il a un profil très intéressant. »

MAXIME LOPEZ – Milieu

En seulement quelques semaines, il est devenu le chouchou du Stade vélodrome. Supporter de l’Olympique de Marseille depuis son plus jeune âge, Maxime Lopez est étincelant depuis l’arrivée de Rudi Garcia sur le banc phocéen. Souvent comparé à Marco Verratti, le jeune joueur formé au Burel FC affiche une technique et une vision de jeu clairement supérieures aux autres garçons de son âge. S’il est incontestablement devenu indispensable dans le onze phocéen, Maxime Lopez va devoir continuer sereinement sa progression. Mais, quand on connaît la vigilance de Rudi Garcia, on imagine bien que le nouveau petit prince du vélodrome sera particulièrement observé et surveillé…

L’œil de Ludovic Batelli :
« Maxime est venu pour la première fois avec nous lors du rassemblement de novembre face aux Pays-Bas. Rudi Garcia a fait de Maxime un joueur très important de l’OM ; il a désormais une place prépondérante au milieu de terrain. C’est un garçon très collectif et très créatif dans ses passes, dans son jeu. Il aime jouer et faire jouer ses partenaires, il a un profil très intéressant dans l’utilisation du ballon en toute simplicité. Et puis, il a une vraie faculté d’élimination grâce à ses passes et sa vision du jeu. Il y a des créatifs qui sont dans la percussion et l’élimination ; Maxime, c’est un créatif dans le sens collectif du terme. C’est également un garçon qui tire très bien les coups de pieds arrêtés : il a une très bonne technique de pied. Il a également beaucoup évolué sur le plan mental et émotionnel. J’avais vu quelques petits comportements négatifs en CFA ou en Gambardella ; on sent qu’il a vraiment progressé dans ce domaine. On est sur des attitudes et sur un profil de joueur de haut niveau. »

Pour lire la suite et consulter l’intégralité du dernier numéro, cliquez ici !

Bérenger Tournier

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *