Les Popov, trois frères, un destin…
SPORTMAG.fr
En ce moment

Les Popov, trois frères, un destin…

BadmintonPhoto

Les Popov sont tout simplement uniques. Licenciés au club de Fos-sur-Mer, Toma Junior, Christo et Boris sont des petits génies du badminton. Reportage sur ces trois frères au destin si particulier…

 

On dit souvent que l’amour d’un sport se transmet de génération en génération. Dans la famille Popov, c’est le père qui a initié et guidé ses trois fils vers la passion du badminton. Champion de la discipline en Bulgarie, Toma arrive en France il y a une quinzaine d’années avec sa femme et son premier enfant, Toma Junior. Depuis, l’aîné de la fratrie a parcouru énormément de chemin pour être aujourd’hui l’un des plus grands espoirs mondiaux de la discipline. « Comme ma mère travaillait, j’étais souvent à côté de mon père quand il s’entraînait. J’étais dans les gymnases, sur les terrains. Très tôt, j’ai vu les volants, la raquette et j’y ai pris goût », explique Toma Junior, pour qui l’arrivée en France, à 6 ans, n’a pas été de tout repos. « Au début, c’était quand même un chamboulement. C’est comme si on m’avait tout enlevé, que j’avais dû tout reprendre à zéro. Il a fallu que je découvre une nouvelle langue, une culture ». Grâce à ses parents, qui ont toujours énormément compté dans la construction humaine et sportive de leurs trois enfants, Toma Junior a pu grandir au fil des années pour être aujourd’hui l’un des tout meilleurs joueurs français.

De nombreux sacrifices…

Triple champion d’Europe Espoirs en 2017, le plus âgé des trois frères fait même partie, à seulement 19 ans, des 150 meilleurs joueurs au monde. Une progression particulièrement rapide et précoce, essentielle dans ce moment charnière du passage dans la cour des grands. « Maintenant que je suis en seniors, les victoires se font de plus en plus rares. C’est un nouveau monde, il faut s’imposer chez les grandes stars du badminton. Avant, je pouvais me sentir supérieur aux autres, là, ce n’est plus le cas. Je suis dans une position de challenger, d’outsider. Il me manque encore quelques titres pour leur montrer que je suis là et que je peux les battre ». Cette soif de vaincre et de marquer son sport, Toma Junior a su la construire tout au long de son parcours. Un parcours pourtant jonché d’obstacles et de sacrifices, qui n’ont jamais découragé ce supporter de l’Olympique de Marseille. « C’est la vie que j’ai choisi de vivre ; je ne pense pas que cela convienne à tout le monde. Mais j’essaye justement de sortir, de garder un lien social très fort. C’est ce qui nous permet de tenir et de rester dans le droit chemin. C’est un aspect très important dans la performance ».

> Découvrez la suite du portrait des frères Popov
> Découvrez la vidéo #Esprit2024bySPORTMAG des frères Popov

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *