SPORTMAG.fr

Entretien avec Charles Kahudi, capitaine de l’ASVEL

Icon Sport

Porté par trois victoires en trois matchs, l’ASVEL réussit un excellent début de saison. À quelques heures d’un gros choc face à Monaco, Charles Kahudi, l’international tricolore, s’est confié pour SPORTMAG. Entretien…

 

Charles Kahudi, quel bilan pouvez-vous tirer de votre début de saison ?

Trois victoires en trois matchs, c’est bien. Pour le moment, nous sommes toujours en phase de rodage. On sait très bien qu’en début de saison, c’est difficile d’être tout de suite sur un rythme de croisière. Mais c’est clair que c’est toujours bien de commencer par des victoires, surtout quand il y a eu beaucoup de changements dans un groupe. Après, quand on aura trouvé la bonne carburation et que l’on aura tout mis en place, on pourra être encore meilleurs.

Pour la confiance, votre entame est idéale…

Oui, c’est clair. D’autant que le groupe est nouveau, la plupart des joueurs sont partis sur un projet de deux ans. Il faut donc créer un esprit d’équipe, et les victoires aident forcément à accélérer le processus. Mais on essaye de regarder plus loin, il faut valider tout cela par des succès en championnat et en Coupe d’Europe.

Dans quels domaines pouvez-vous encore progresser ?

Un petit peu partout. On peut faire mieux offensivement et défensivement, nous en sommes conscients. Et puis on apprend toujours à se connaître, à pouvoir anticiper les déplacements et les mouvements de ses coéquipiers. Il y a des choses à mettre en place, mais comme nous avons un bon groupe et des joueurs intelligents, j’espère que tout cela se fera rapidement.

Votre ambition sera de tout gagner ?

On va prendre match après match. Mais c’est clair que quand on commence une saison, c’est pour tout gagner. Je suis compétiteur, je veux tout gagner, que ce soit le prochain ou le dernier match de championnat. On joue au basket pour les victoires et les trophées, et pas seulement pour le plaisir de jouer. Sinon, on jouerait avec les potes de quartier, et pas au haut-niveau.

En tant que joueur expérimenté, quel est votre rôle vis-à-vis des plus jeunes ?

J’essaye d’être un leader par l’exemple, le travail. Je connais le coach depuis un moment, je vois à peu près quelle vision il peut avoir sur les choses. Cela me permet d’intervenir pour que l’on accélère notre progression, tout en continuant également à beaucoup travailler personnellement. Toujours dans l’optique d’aller le plus loin possible et de poursuivre ma progression.

Vous êtes un relais entre l’équipe et le coach…

Oui, c’est un petit peu ça. Je suis le capitaine de l’équipe, c’est aussi mon rôle. Cela me permet de transmettre les messages plus facilement, même s’il faut être vigilant. Car parfois, à trop communiquer, on peut se perdre. C’est important de trouver un équilibre.

Vous affronterez Monaco demain pour la quatrième journée de Pro A. Qu’attendez-vous de cette rencontre ?

Ce sera un match disputé. Depuis que Monaco est en Pro A, c’est une équipe qui a un jeu défensif et qui est très dure à bouger. Elle essaye d’empêcher son adversaire d’évoluer et de développer son jeu. Cet été, coach (Zvezdan) Mitrović a pris des joueurs pour être encore plus dans cet esprit. Offensivement, Monaco a un peu plus de difficulté que la saison dernière, mais c’est justement là que des joueurs peuvent se révéler et être encore plus performants. Monaco aura à cœur de gagner à la maison après sa défaite face au Mans, nous sommes prévenus. Ce sera à nous d’être sérieux et appliqués sur notre plan de jeu.

Propos recueillis par Bérenger Tournier

 

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *