SPORTMAG.fr
En ce moment

Championnats de France : Lucas Claerbout enfin sacré !

BadmintonPhoto

Après deux échecs lors des deux derniers Championnats de France de badminton face à Lucas Corvée, Lucas Claerbout est enfin parvenu à vaincre la malédiction ! Face à l’étoile montante du badminton tricolore Toma Junior Popov, il s’est imposé en deux manches 21/16 – 23/21.

 

La troisième a été la bonne pour Lucas Claerbout qui tient enfin son titre de champion de France après 2 finales perdues. Et il a vécu une compétition parfaite ! Sur de sa force, il a avancé en punissant un à un ses adversaires qui se dressaient sur son chemin. De son coté, Toma Junior Popov a dû avoir recours sur ses deux dernières rencontres aux 3 sets. Plus le fait de doubler avec le tableau de double hommes. L’avantage fraicheur était clairement dans le camp bordelais.

La fraîcheur et l’expérience ont payé

Très solide et plus frais, le joueur de Talence a appliqué à la lettre le plan élaboré avec son coach, qui n’est autre que son frère. « L’idée était de fixer Tomi pour le faire avancer de sa base et qu’il ne tape pas dans de bonnes conditions » commente l’entraineur. En contrôlant le cours du jeu, Lucas fait la course en tête tout le premier set ne laissant pas son adversaire imposer son jeu. Le deuxième set ne sera pas aussi simple. Si Lucas reste sur sa lancée, Toma Junior Popov trouve enfin la solution à 6/7. Il prend pour la première fois les devants au score. Mais Lucas n’abdique pas et recolle constamment jusqu’à 18 partout. Là commence un jeu de poker moqueur ! Toma Junior prend 2 points d’avance lui offrant 2 volants de sets. Une nouvelle fois Lucas revient et enchaine par un premier volant de match. Sauvé par Toma Junior, tout est à refaire. Nouveau point gagnant pour Lucas. Sur le dernier volant Lucas lève les bras au ciel voyant le volant faute, mais Toma Junior maintient qu’il est bon. Finalement, la décision revient à l’arbitre qui confirme le volant faute. Lucas Claerbout remporte ainsi son premier titre de champion de France, après deux finales consécutives perdues.

La rédaction

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *