metiers-du-sport
Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

En quelques années, le métier de nutritionniste a pris une nouvelle ampleur dans le milieu du sport professionnel. Marc Couget, qui travaille au sein du club de football du Montpellier Hérault depuis quinze ans, nous décrit ses méthodes, toujours au service du sportif.

Pour le sportif de haut niveau, il est devenu essentiel de bien s’alimenter. Une nutrition équilibrée et adaptée individuellement a un impact sur le physique, mais aussi sur le mental. « Mon but, c’est de stabiliser leurs besoins, d’optimiser leurs capacités et d’éloigner le risque de blessures », commence Marc Couget. Grâce à un Diplôme d’Université de nutrition, et après plusieurs années passées dans des centres de cure, c’est tout naturellement que Marc Couget s’est tourné vers le sport professionnel. La spécificité de son savoir-faire : proposer au maximum des méthodes naturelles comme la phytothérapie (médecine par les plantes). « Grâce à un bilan médical, on prend en compte certains problèmes avec une médecine douce », explique-t-il. « Cela permet de retrouver un équilibre interne et évite la prise de médicaments, tels les antibiotiques ».

Un travail qu’il réalise au côté de la commission médicale du club, et notamment du médecin généraliste et des kinésithérapeutes. « Mon rôle n’est pas indispensable, mais complète la prise en charge au quotidien des sportifs », reprend Marc. Pour avoir pratiqué du rugby au haut niveau pendant de longues années, il est à même de comprendre les besoins et attentes des joueurs. « Les garçons sont attentifs à ces méthodes, et même demandeurs », renchérit-il.

Pour lui, son rôle ne se limite pas à donner des aliments ou des boissons de récupération aux joueurs après les entraînements : « Le lien que je peux avoir avec les sportifs est important », éclaire-t-il. « Il permet de faire tomber les barrières et les peurs. Cette relation de confiance les libère d’un certain stress. Et un joueur bien dans sa tête sera toujours meilleur sur le terrain. » Surtout, cela lui permet d’individualiser les conseils en fonction de chacun, tant chez les professionnels, les jeunes du centre de formation, que les féminines du club. Et s’il s’adapte à chacun, il ajuste également ses méthodes en fonction des saisons. « Je propose différents protocoles de supplémentation », détaille Marc. « Certains pour renforcer la sphère ORL en hiver, d’autres pour renforcer le système circulatoire pendant la période chaude. Ou, par exemple, ceux pour solliciter le système hépatique au printemps, pour éviter les problèmes musculaires. L’objectif est de proposer à chaque fois la meilleure alimentation qualitative et quantitative possible. »

 

Pour lire la suite, cliquez ici pour commander le SPORTMAG n°95 de janvier !

Calendrier des articles

February 2017
Mo Tu We Th Fr Sa Su
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 1 2 3 4 5

Abonnements SPORTMAG

Abonnez-vous à SPORTMAG en version papier, numérique ou les deux.