p-croizon-dakar-2017
Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Il avait traversé la Manche à la nage il y a six ans. Aujourd’hui, Philippe Croizon se lance un nouveau défi : malgré son handicap, il participe au Dakar au volant de son Buggy spécialement équipé pour lui.

Philippe Croizon est un aventurier que rien n’arrête. Le quadri-amputé de 48 ans a décidé de participer au Dakar 2017 après avoir pris le départ le 2 janvier à Asuncion au Paraguay. Il sillonnera la Bolivie à plus de 3000 mètres d’altitude au volant d’un Buggy 0X6 BMW, moteur Nissan, spécialement adapté pour le pilote amateur. Avec son moignon gauche, il contrôle un boîtier de vitesse. De l’autre moignon d’où est fixée une coque en carbone, il conduit à l’aide d’un joystick hydraulique comme dans les jeux vidéo. Ceinturé par un harnais et assis sur un baquet de fixation, tout a été conçu dans les règles pour le confort et la sécurité du pilote.

Ce père de famille est un homme de challenges. Entraîné depuis un an pour relever ce nouveau défi, il a dû batailler pour convaincre Etienne Lavigne, président du célèbre rallye qui avait d’abord refusé sa participation en 2015. Le castelroussin, habitué à parvenir à ses fins, a su se constituer une équipe de confiance. Il a notamment été aidé de plusieurs grandes personnalités du Dakar à l’image de Cédric Duplé et Yves Tartarin, fins connaisseurs de l’épreuve. L’ancien double vainqueur de la course, Nasser al-Attiyah, a participé financièrement au projet de Philippe Croizon.

 

Un nageur hors pair


Habitué des défis, Philippe Croizon a traversé la Manche à la nage en 2010. Un exploit pour lequel l’aventurier a travaillé dur, à raison de 35 heures de natation par semaine et 280 kilomètres par mois. Un modèle de ténacité encouragé par sa nouvelle compagne Suzana Sabino qui l’entraîne. Philippe Croizon revêt là encore un équipement adapté constitué de prothèses, de palmes en carbone et titane ainsi que d’une combinaison spéciale. Quelques mois plus tard, il pousse le défi encore plus loin en reliant les cinq continents à la nage en cent jours. Une expédition nommée Nager au-delà des frontières. En 2013, c’est le record de profondeur de plongée pour un amputé des quatre membres qu’il bat en touchant le fond à 33 mètres de l’un des piscines les plus profondes du monde, le Nemo 33, près de Bruxelles.

Six ans plus tôt, alors âgé de 26 ans, l’ancien métallurgiste avait été foudroyé par une ligne électrique de 20 000 volts alors qu’il voulait démonter son antenne de télévision. Deux électrocutions qui auraient pu lui être fatales. Phillippe Croizon se retrouve hospitalisé durant trois mois et sera amputé de ses quatre membres. Il arrive néanmoins à se reconstruire et reprend même la plongée sous-marine, sa passion.

Le Dakar constitue ce nouveau défi fou que ce père de famille relève pour sa compagne Suzana et surtout pour lui, toujours avide de nouvelles expériences. Son objectif : rallier Buenos Aires en Argentine le 14 janvier prochain quelque soit son classement. « Tout est possible ! C’est mon slogan. » Un adage qui prend tout son sens à travers le parcours de cet aventurier invétéré.

Alicia Dauby

Calendrier des articles

February 2017
Mo Tu We Th Fr Sa Su
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 1 2 3 4 5

Abonnements SPORTMAG

Abonnez-vous à SPORTMAG en version papier, numérique ou les deux.