IMAGE Bengous : "L'OM, c'est la femme de ma vie"
lundi 9 janvier 2017
Véritable star du net et idole du public phocéen, Bengous est devenu en quelques mois le supporter le plus connu de l'Olympique de Marseille. Pour SPORTMAG, ce marseillais pur souche a accepté de retirer sa casquette d'humoriste pour se confier en toute... Lire la suite...
IMAGE [SPORTMAG n°95] - Une histoire de mental
jeudi 5 janvier 2017
Delphine Cascarino, pur produit du centre de formation de l'OL, a brillé avec les Bleuettes, lors de la Coupe du Monde U20. Depuis plusieurs mois, la jeune fille de 19 ans réussit une autre performance : gagner sa place dans le meilleur effectif d'Europe. Lire la suite...
IMAGE [SPORTMAG n°94] - Diamant brut à polir
vendredi 16 décembre 2016
Révélé lors de l'Euro U19 cet été, Amine Harit est l'un des joueurs les plus utilisés au FC Nantes cette saison. S'il continue sur ces bases, le milieu offensif de 19 ans semble promis à un très bel avenir. Lire la suite...
IMAGE [SPORTMAG n°95] - L'UBB vise le top 6
vendredi 6 janvier 2017
En deux ans, l’Union Bordeaux Bègles est devenue l’une des toutes meilleures équipes de Top 14. Sans véritable grand nom du rugby mondial, le club a su s’appuyer sur un collectif uni et des joueurs en devenir. Lire la suite...
IMAGE [SPORTMAG n°94] - Le rugby dans le sang, une ambition en or
jeudi 15 décembre 2016
Le rugby est plus qu’un sport chez les Ecochard, c’est une passion qui se transmet de père en fils. Aujourd’hui, Tom Ecochard n’est plus le « petit » de la famille, mais un joueur affirmé de Perpignan. Lire la suite...
IMAGE Stade Français - Une nouvelle organisation sportive pour 2017/2018
mardi 6 décembre 2016
Thomas Savare et Gonzalo Quesada ont décidé de ne pas activer la clause prévoyant de reconduire leur collaboration sur une saison supplémentaire. Lire la suite...
IMAGE [SPORTMAG n°95] - Fall, prototype unique
vendredi 13 janvier 2017
Grand mais mobile, dissuasif en défense et inarrêtable prêt du cercle, Moustapha Fall est l'une des très bonnes surprises de Pro A, après trois mois de compétition. Son profil unique pourrait l'amener très haut. Profitons de le voir sur nos parquets,... Lire la suite...
IMAGE EURO U18 - Les Bleuets champions d'Europe
vendredi 23 décembre 2016
L'Equipe de France U18 masculine a été sacrée championne d'Europe ce jeudi 22 décembre 2016 à Samsun (Turquie) en battant la Lituanie, 75-68, en finale du championnat d'Europe U18. Lire la suite...
IMAGE EdF Féminine, tirage au sort de l'Eurobasket Women : les Bleues avec la Serbie, la Slovénie et la Grèce
samedi 10 décembre 2016
La FIBA a procédé ce vendredi 9 décembre à Prague au tirage au sort de l’EuroBasket Women 2017 (du 16 au 25 juin à Prague et Hradec Kralove en République Tchèque). L’Équipe de France féminine a hérité... Lire la suite...
IMAGE Mondial Hand - Les Bleus lancent parfaitement leur Mondial
jeudi 12 janvier 2017
Le 25ème Championnat du Monde a parfaitement débuté, ce mercredi, dans une AccorHotels Arena à l'affluence record (15 609 spectateurs) ! Sur la lancée du show... Lire la suite...
IMAGE [SPORTMAG n°95] - Karabatic : "Je suis né motivé"
mercredi 11 janvier 2017
Nikola Karabatic sera encore l'un des leaders de l'équipe de France lors du championnat du monde qui démarre ce mercredi 11 janvier. À domicile, Karabatic voudra gagner son... Lire la suite...
IMAGE Mondial Hand : La liste des Bleus
mardi 10 janvier 2017
L'encadrement de l'Equipe de France de handball a dévoilé ce matin la liste des joueurs retenus pour participer au Mondial qui débute demain 11 janvier. 21 joueurs ont... Lire la suite...
IMAGE Laurent Tillie : "Rio, une aventure exceptionnelle"
jeudi 12 janvier 2017
Éliminée dès le premier tour des Jeux Olympiques malgré de très belles prestations, la sélection nationale de volley-ball s'apprête à vivre une... Lire la suite...
IMAGE [SPORTMAG n°94] - Et voici le Benjamin des Henno !
vendredi 23 décembre 2016
L'un a été champion de France en 1993, l'autre, sacré plusieurs fois meilleur libero de France et du monde. Après son mère, Olivier, et son oncle, Hubert, Benjamin... Lire la suite...
IMAGE Droit de réponse de Laurent Torrecillas à M. Tanguy
jeudi 1 décembre 2016
Suite et fin des échanges entre Laurent Torrecillas et Eric Tanguy dans la course à la présidence de la Fédération Française de Volley-ball. Lire la suite...
IMAGE Quinze qualifiés pour les Mondiaux (PB) de natation
lundi 21 novembre 2016
Quinze nageurs et nageuses se sont qualifiés pour les Mondiaux de natation en petit bassin de Windsor en décembre 2016, grâce à leurs résultats aux Championnats de... Lire la suite...
IMAGE Natation - Florent Manaudou a fait son choix
mercredi 28 septembre 2016
Alors qu'il avait manifesté son intérêt il y a quelques semaines pour le handball, Florent Manaudou a annoncé qu'il mettait officiellement sa carrière de nageur... Lire la suite...
IMAGE Trois champions tirent leur révérence 
vendredi 13 janvier 2017
Ulrich Robeiri, Maureen Nisima et Gauthier Grumier ont décidé de mettre un terme à leur carrière. Les deux premiers n'avaient pas été... Lire la suite...
IMAGE Savate – L'Impact Savate fête ses 10 ans !
vendredi 25 novembre 2016
A l'occasion de cet anniversaire, l'Impact Savate a organisé des soirées portes ouvertes, les mardis et jeudis soirs à 19h30, lors des dernières vacances scolaires. Une manière de pouvoir... Lire la suite...
IMAGE La Coupe du Monde 2018 à Disneyland Paris
lundi 16 janvier 2017
La Fédération Internationale de Tennis de Table vient officiellement d'attribuer l'organisation de la Coupe du Monde masculine 2018 à la France. La compétition se déroulera du 19 au 21 octobre 2018 au "Disney Events Arena" à Disneyland Paris. L'organisation... Lire la suite...
IMAGE [SPORTMAG n°95] - Gasquet : "À Montpellier, je suis à la maison"
lundi 16 janvier 2017
Double tenant du titre de l'Open Sud de France (5-12 février), Richard Gasquet est à Montpellier comme dans son jardon et compte bien briller à nouveau devant son public. Et, à 30 ans, le Bitterois a encore de nombreux objectifs en tête. Lire la suite...
IMAGE Athlétisme - Les 10 kilomètres de Montpellier ce dimanche
mercredi 12 octobre 2016
La seconde édition du 10 kilomètres de Montpellier aura lieu dimanche et proposera aux participants de nombreuses dotations, des surprises et un village encore plus accueillant. Du côté sportif, le tracé ultra plat devrait permettre aux débutants de courir... Lire la suite...
IMAGE Ultra Trail - Les Pyrénées, théâtre des rêves
vendredi 7 octobre 2016
Formidable certes, mais absolument terrible physiquement. En plein développement depuis quelques années, l'Ultra-Trail est une discipline qui rassemble de plus en plus de monde. En effet, plus de 600 participants d'une douzaine de nationalités différentes, soit une... Lire la suite...

Abonnez-vous à SPORTMAG en version papier, numérique ou les deux.

Le top des tweets des sportifs avec SPORTMAG

blog jeunes reporters

Le magazine du mois

IMAGE Entreprises de spectacles sportifs : pour qui sont vos victoires ?
mardi 29 novembre 2016
Aujourd'hui, nul doute que l'organisateur du spectacle sportif a remporté une belle victoire : le stade était plein, les spectateurs... Lire la suite...
Associez-vous à la démarche JO-EXPO 24-25
IMAGE [SPORTMAG n°95] - Chloé Trespeuch, snowboardeuse de choc
jeudi 12 janvier 2017
Médaillée de bronze au JO de Sotchi, la spécialiste du snowboardcross, vise l'or à 22 ans en 2018 à Pyeongchang.... Lire la suite...
IMAGE [SPORTMAG n°95] - Nutritionniste, un métier d'adaptation
lundi 9 janvier 2017
En quelques années, le métier de nutritionniste a pris une nouvelle ampleur dans le milieu du sport professionnel. Marc Couget, qui... Lire la suite...
IMAGE [SPORTMAG n°94] Marie Bochet, la perfection au féminin
jeudi 1 décembre 2016
Tout ce que touche Marie Bochet se transforme en or. À seulement 22 ans, la skieuse handisport possède un palmarès... Lire la suite...
IMAGE [SPORTMAG n°93] Marie-Amélie Le Fur : « Très heureuse avec mon handicap »
mardi 8 novembre 2016
Suite et fin de notre parenthèse olympique avec Marie-Amélie Le Fur, à l'honneur dans le dernier SPORTMAG. Lors des Jeux... Lire la suite...
article-1378458592-16442
Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Sacré champion de France en mai dernier avec le PSG après avoir connu beaucoup de hauts et de bas, Ronan le Crom revient sur sa carrière atypique, qu’il espère prolonger un peu.

Ronan, envisagez-vous la possibilité d’une retraite ?
Physiquement, je suis encore bien, donc non. J’ai envie de continuer, je suis encore sur le marché. Par deux fois, le mois de janvier m’a souri. J’espère ne pas en arriver jusque-là, même si je suis bien conscient que je ne suis pas dans les premiers choix. Je suis un joueur d’expérience et quelqu’un de fiable.

Quel regard avez-vous sur votre carrière ?
Je n’ai pas été au top tout le temps, il y a eu des hauts et des bas. C’est une carrière difficile, d’autant plus quand on est gardien de but, les places sont plus rares. J’ai commencé à jouer en Ligue 1 comme titulaire à 28 ans. J’ai attendu longtemps donc après, j’ai toujours voulu rester au plus près de la Ligue 1 et j’ai souvent fait mes choix par rapport à ça et par rapport à ma famille.

Ces périodes de creux étaient-elles dues à vos performances ou à des choix d’entraîneur ?
Au début, j’étais cantonné à un rôle de doublure à Auxerre derrière un Fabien Cool inoxydable et performant. Il a joué 306 matchs de suite, donc je n’ai pas pu être dans la lumière. Ensuite, j’ai connu cette aventure guingampaise où j’ai pu me révéler et me prouver que je pouvais jouer à ce niveau-là. Après la descente, il a fallu rebondir, et je suis repassé un peu dans l’ombre, derrière Jérémie Janot à St-Etienne, puis j’ai rebondi à Troyes. Mais je crois que c’est le poste qui veut ça.

Finalement, même si vous avez peu joué, la saison au PSG était le summum de votre carrière…
C’était un bonus. Je l’ai vécu comme une sorte de reconnaissance. Ça ne remplacera pas les années où j’ai été moins dans la lumière, mais ça m’a fait du bien.

« La classe d’Ancelotti »

Avez-vous cru à une blague quand le PSG vous appelé ?
Non, car je m’étais entraîné avec eux durant cinq semaines l’été précédent. Antoine Kombouaré avait besoin d’un sparring-partner, et c’est tombé sur moi, par le biais de mon agent. Après, Carlo Ancelotti est arrivé, et il voulait un troisième gardien toujours présent lors des déplacements. J’avais un profil idéal, même si je n’avais fait que du volley et du badminton avant qu’on me mette à l’essai (rires).

Un petit mot sur Aréola, qui a crevé l’écran durant le Mondial U20 ?
Il a une très grande carrière devant lui. Les deux apparitions qu’il a faites en L1 lui ont fait un bien énorme, il a compris qu’il pouvait évoluer à ce niveau-là. Comme on était champions, les deux premiers gardiens ont voulu que les autres participent, c’est la classe. C’est super qu’il soit prêté à Lens, ça va lui faire du bien. Il va jouer dans un grand club, avec du public, des attentes. Ça va encore le bonifier.

Votre dernier match, à Lorient, a été particulier car vous avez été expulsé. Y repensez-vous souvent ?
On m’en parle beaucoup, car c’est quelque chose qui sort de l’ordinaire. Il m’a fallu un quart d’heure pour digérer. Avec l’âge, on prend du recul. Il faut mettre en balance avec le fait qu’en posant le pied sur le terrain, je devenais officiellement champion de France, et ce n’est pas rien. J’ai participé tous les jours à la vie du groupe, c’est ma récompense.

Avez-vous compris le choix de Carlo Ancelotti de quitter le PSG ?
Le coach a eu ses raisons. Quand le Real vous demande, c’est quand même quelque chose d’intéressant. Je suis resté en contact avec lui. Je l’ai félicité quand il a signé dans ce grand club. Il a eu la classe de me répondre. Au-delà du coach, il a des valeurs humaines que tout le monde reconnait et que j’apprécie.

Et Leonardo ?
C’est sans doute lié à la décision de la Commission. Il y a peut-être eu une lassitude. Il ne faut pas éluder ce qu’il a fait pendant deux ans. C’est remarquable et il faut le souligner.

« Je vais passer mes diplômes d’entraîneur »

Quels entraineurs vous ont marqué dans votre carrière ?
J’ai de très bons rapports avec Jean-Marc Furlan. Ça a été bien aussi avec Carlo Ancelotti et Antoine Kombouaré. Ce que j’aime, c’est la loyauté. Le foot n’est pas que du business. A Paris, je n’ai pas ressenti ça du tout, contrairement à ce qu’on pourrait croire. Il y avait un vrai groupe, et c’est pour ça que ça a marché. J’ai également toujours eu une étroite collaboration avec mes entraîneurs de gardien. Je pense notamment à Dominique Cupperly, qui n’était pourtant pas gardien, mais qui m’a formé à Auxerre, et Maryan Szeja, un Polonais, ancien gardien d’Auxerre, qui revenait tous les étés pour nous en faire baver. J’ai eu des bases solides.

Avez-vous des regrets de ne pas avoir joué à l’étranger ?
Oui. J’aurais bien aimé jouer en Angleterre. Pourquoi pas cette saison ? (rires). Là-bas, ils ont moins d’a priori par rapport à l’âge. J’aime aussi cet esprit où il n’y a pas d’envie et de jalousie quant aux rémunérations des joueurs. En France, on n’aime pas trop la réussite. Dans les conversations, on en revient toujours à l’argent. Le foot est un vrai métier qui demande des exigences. Si tout le monde pouvait le faire, ça se saurait.

Vous n’étiez pas loin des Bleus en 2003-2004…
Oui. Quand on fait ce métier, on cherche l’excellence, et qu’y a-t-il de mieux que de jouer pour son pays ? J’ai été pré-sélectionné pour la Coupe des Confédérations par Jacques Santini. J’aurais aimé y aller. Je pensais avoir fait ce qu’il fallait, mais c’était ma première saison en tant que titulaire en Ligue 1. Ils ont préféré choisir quelqu’un qui évoluait depuis plus longtemps à ce niveau-là (ndlr : Mickaël Landreau)... Mais je respecte les choix.

Avez-vous des projets pour votre après-carrière?
Je veux me consacrer à ma famille, et notamment encourager mon épouse dans ses projets. Je vais passer mes diplômes d’entraîneur car je pense humblement que j’ai des choses à faire passer, c’est mon tour maintenant. Je suis aussi membre du comité directeur du syndicat des joueurs depuis dix ans. Ça me tient à cœur, car la précarité dans le football, ça existe, plus qu’on ne le croit. Tout le monde n’a pas le salaire des superstars du PSG. Il faut pouvoir les aider.

 

Recueilli par Aurélie Beaudouin

Abonnements SPORTMAG

Abonnez-vous à SPORTMAG en version papier, numérique ou les deux.